Que ce soit en faisant du sport ou en désherbant ses plates-bandes, les blessures au dos, au cou ou ailleurs, sont des phénomènes courants. Voici quelques conseils concernant l’application de froid ou de chaleur pour soulager la douleur et les raideurs musculaires.

Le froid : un anti-inflammatoire

Lorsque l’on se blesse, il y a toujours un phénomène inflammatoire qui apparaît. Celui-ci est tout à fait normal et nécessaire à la guérison. Toutefois, ce qui crée la douleur est la surinflammation. Le froid est alors tout indiqué afin de réduire l’enflure.

Le froid doit être appliqué rapidement sur la blessure afin de créer une vasoconstriction, ce qui provoque une diminution du flux sanguin. Ce phénomène aide à réduire l’enflure et favorise une guérison plus rapide de la blessure.

Vous pouvez utiliser un sac de glace, un sac de petits pois congelés ou un sac de gel bleu. La source de froid doit être enveloppée dans un linge mince et humide afin d’éviter les engelures. Appliquez-la pour une quinzaine de minutes, mais jamais plus, car vous créeriez l’effet contraire à celui recherché. Attendez environ 45 minutes puis recommencez jusqu’à ce que l’enflure ait diminuée.

La chaleur : un relaxant musculaire

La chaleur, quant à elle, a un effet totalement opposé sur le flux sanguin. Elle crée, en effet, une vasodilatation, ce qui provoque une augmentation de la circulation sanguine. Ce phénomène aide à éliminer les toxines dans les muscles. Elle est donc efficace afin soulager les raideurs musculaires.

Vous pouvez utiliser un sac magique ou une bouillotte d’eau chaude. Tout comme pour le froid, votre source de chaleur devra être enveloppée dans un linge humide. Appliquez-la sur la région ciblée une trentaine de minutes, puis retirez-la pour une autre trentaine de minutes. L’opération peut être répétée jusqu’à ce que la raideur ait complètement disparue.

Résumons

N’ayez crainte, on ne peut jamais se tromper en appliquant du froid sur une blessure. On ne pourra pas l’aggraver. Dans le cas de la chaleur, il n’en est pas de même. Donc, dans le doute, mieux vaut se tourner vers le froid.

Quand applique-t-on de la glace?

  • Tous les problèmes en « ite » (tendinite, bursite, myosite, etc.);
  • Entorses de toutes sortes (aux chevilles, lombaires, cervicales, etc.).

Quand applique-t-on de la chaleur?

  • Raideurs dues à une activité physique (être « raqué » le lendemain);
  • Courbatures reliées à l’arthrose ou aux changements de température.

RAPPELEZ-VOUS

  • Douleur = Glace
  • Raideur = Chaleur

Vous avez des questions? Des maux de dos chroniques? N’hésitez pas, demandez une consultation!

Le saviez-vous?

À la Clinique IDN, l’application de la glace est une importante étape du protocole de soin. Chaque patient reçoit, au début des traitements, une ceinture stabilisatrice lombaire avec glace incorporée qu’il doit utiliser quotidiennement.

Écrire un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.